Home » Nos syndicats » Production d'électricité EDF » Belleville » Communiqué Sud Energie : Travail dissimulé, délit de marchandage et prêt illicite de main-d’oeuvre

Communiqué Sud Energie : Travail dissimulé, délit de marchandage et prêt illicite de main-d’oeuvre

Alors que l'on commémore l'abolition de l'esclavage, ces termes infamants, à la consonance négrière, qu'on croirait ressurgis des périodes les plus sombres de notre histoire, devraient couvrir de honte la direction d'EDF, elle qui aime tant se faire passer aux yeux des médias et de l'opinion pour une entreprise modèle :  c'est pourtant en ces termes là que l'Autorité de Sûreté Nucléaire a qualifié et remis deux procès verbaux au Procureur de la République dans l'affaire qui oppose maintenant des prestataires du nucléaire et SUD énergie à la direction d'EDF SA.

Depuis le lancement des procédures au pénal et devant les prud'hommes, ces salariés ont été isolés de leurs collègues, privés d'une partie de leur travail.

Un sournois processus de déclassement de l'individu a été enclenché : tout d'abord changement de ton, plus martial et surtout méprisant, petites brimades minables, contraintes nouvelles, exclusion du collectif, culpabilisation, volonté manifeste d'humilier . Il s'agit bien en l'espèce de harcèlement moral.

L'acharnement de la direction d'EDF contre ces mêmes salariés, provient sans aucun doute, de leur appartenance à SUD Energie, syndicat frappé d'hérésie. Ces gueux ont eu l'impudence de les attaquer au pénal, et là n'est pas leur seul crime de lèse-majesté.

Sous son talon de fer, le trust de l'énergie entend bien écraser toute velléité contraire à sa politique aberrante et indigne de réduction des coûts (et des têtes).

En ce moment même, ces salariés prestataires sont en grève pour une durée illimitée, ils (elles) réclament simplement l'application du droit.

Il est cruellement injuste pour ces personnes, de devoir envisager la perte de leur emploi en raison d'une infraction pénale commise par l'employeur direct et par la société EDF. D'autant que les postes occupés demeurent indispensables et nécessiteront des remplacements par d'autres salariés précaires.

SUD énergie organisera dans les prochains jours, une conférence de presse à laquelle vous serez conviés.

 

Contact presse:
Jérôme SCHMITT                    06 32 80 98 93
Laurent DUBOST                   06 49 65 37 49

Share

Connexion