Home » Actualité » La Grève pour les salaires se poursuit à Penly

La Grève pour les salaires se poursuit à Penly

Avec une nouvelle baisse de plus de 1 500 MW ce mercredi 5 avril, les salariés de Penly ont de nouveau exprimé leur désaccord avec les propositions de nos directions en matière d’augmentation de salaire. Depuis 3 semaines, en décalant les baisses de charge localement sur une journée différente par rapport à l’hydraulique et au thermique, vous avez permis de cumuler plus de 4 000 MW de baisse sans qu’aucun message de sureté du réseau électrique n’apparaisse au moment des pics de consommation, maximisant ainsi nationalement le coût et l’impact de cette grève.

L’intervention du Directeur d’Unité, pour la première fois depuis 4 mois, sur les 2 tranches à la relève dès 6h00 est d’ailleurs la meilleure preuve de l’efficacité et de la visibilité de votre mouvement. Ni l’annonce d’une prime ponctuelle de 600€, ni le timide démenti du Directeur sur un éventuel gel du SNB pour une durée de 5 ans, ni même les quelques miettes distribuées au personnel lors de la dernière CS ne sont de nature à regagner votre confiance. Dans son dernier courriel adressé à tous les salariés, notre PDG J.B. Levy se voulait rassurant lorsqu’il évoquait l’équité de traitement des différents collèges pour l’attribution des NR.

Le constat est pourtant sans appel : sur 142 pas de NR « avancements au choix » distribués aux salariés de Penly cette année :

– 6 Pas de NR ont été octroyés à la population « exécution » (soit un taux de distribution de 8,5%)
– 82 Pas de NR ont été octroyés à la population « maîtrise », dont 25 à 30 Pas dans le cadre des projets « Noyau de Cohérence » SCO et SEM (soit un taux de distribution réel de 11,8%)
– 54 Pas de NR ont été octroyés à la population «cadre » (soit un taux de distribution de 23,7%)

Bel exemple d’équité de traitement en cette période financièrement difficile pour l’Entreprise, quand on sait qu’un NR « cadre » peut peser 2 à 3 fois plus lourd qu’un NR « exécution » ou « maîtrise » !

Pour toutes ces raisons, dans la continuité des « Mardis de la Colère », SUD-Energie, avec le soutien de la CGT et de FO, vous invite à participer massivement le 12 avril, au « Mercredi de la Honte », en réponse au mépris avec lequel vos directions traitent vos revendications depuis plus de 4 mois.
 

La CGT et SUD-Energie, avec le soutien de FO, appellent donc

à la grève avec baisse de charge le mercredi 12 avril de 6h00 à 13h45 !
 

La grève coûte aux salariés, elle doit coûter bien plus à nos Directions !

En l’absence d’avancées concrètes, un nouveau préavis sera déposé pour chaque mercredi matin à Penly, jusqu’au 12 août 2017…

Ne perdez pas le nord, rejoignez SUD-Energie !

Télécharger ici le tract au format PDF