Home » Actualité » EDF vole au secours de Macron

EDF vole au secours de Macron

Depuis quelques jours, Jean-Bernard LEVY, PDG du groupe EDF semble penser qu’une petite explication basique de la réforme des retraites est nécessaire.

Aie confiance (le livre de la jungle)

Après avoir diffusé en interne, une vidéo de la ministre de l’énergie aux salariés du groupe, voilà que J-B Lévy envoie toute la hiérarchie du groupe au secours de la casse de nos retraites en fournissant un matériel militant de propagande pro-gouvernemental à toute la ligne hiérarchique pour convaincre les salarié-e-s: vous trouverez en cliquant ici le fichier de présentation en 10 pages qu’on aurait pu renommer « vendre la réforme pour les nuls ».

Sous les ordres donc du très macroniste PDG d’EDF, les différents directeurs et hiérarchiques se positionnent en porte parole du gouvernement…. à quand un clique de souris obligatoire pour adhérer à LREM ?

Des sites intranet dédiés

La direction du groupe EDF va même jusqu’à créer des sites internes pour vendre la réforme afin d’aider le gouvernement dans sa propagande. Au programme, une vidéo d’Elisabeth BORNE diffusée aux salariés, nous expliquant que tout va bien!

Sur l’intranet du groupe, on y trouve aussi un site dédié pour rassurer les agents des IEG et leur annoncer déjà des négociations internes (quand on voit où nous amène toutes les négociations des 10 dernières année, il y a de quoi ne pas être rassuré).

La ministre s’adresse au salarié-e-s
site intranet dédié à la réforme

La mobilisation s’installe durablement.

Pendant que le PDG vole au secours de Macron, les salarié-e-s du groupe sont mobilisé-e-s depuis le 5 décembre en inventant des moyens d’action innovants et efficaces. En grèves reconductibles ou ponctuelles, ils ont choisi de frapper chaque fois au meilleur moment !

Par exemple,
– coupures ciblées à ENEDIS
– maintiens de tensions à RTE
– refus de baisser la puissances des réacteurs devant être arrêtés à EDF
– refus de remises en production de réacteurs à l’arrêt à EDF
– refus de produire sur des barrages à EDF
– partout des blocages de site et une solidarité dans la lutte qui s’installe durablement.
Début mars, nous pourrions estimer à plus d’un milliard d’€uros les pertes financières à mettre au crédit de l’entêtement insensé du gouvernement. Ces pertes sont liées à la désorganisation, aux baisses de productions et à l’obligation d’importer de l’électricité.;

SUD énergie soutient toutes les initiative de résistance !

Share

Connexion