Jeudi 24 Janvier : appel interprofessionnel à la mobilisation

L’annonce de la publication des décrets cassant les régimes spéciaux de retraite, avant même la clôture officielle des négociations,
constitue une provocation et démontre de manière criante que la stratégie de négociation adoptée n’était pas la bonne.
Ces décrets entérinent l’allongement du nombre d’annuités à 40, voire 41 ans. Tous ceux qui n’atteindront pas cette durée subiront
une baisse des pensions, aggravée par les décotes.
Et les « compensations » négociées ne combleront évidemment pas ces pertes.
Ainsi, les augmentations de salaires promises se situent en-deçà de l’inflation.
Pourtant, comme l’ensemble des entreprises du CAC 40, nos entreprises auraient les moyens d’augmenter sensiblement les salaires,
mais elles préfèrent enrichir les actionnaires.Et les actions gratuites et autres gadgets ne changeront rien à la baisse incessante de pouvoir d’achat des salariés.

La suite ici

© Copyright - SUD-Énergie