Home » Nos Actions - Nos Publications » Actions juridiques » La direction de GrDF condamnée pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

La direction de GrDF condamnée pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Communiqué SUD Energie du 01 Juin 2011

 

La direction de GrDF condamnée pour licenciement sans cause réelle et sérieuse :
Nordine doit maintenant être réintégré

 

Après 18 mois de procédure, le Tribunal des Prud’hommes de Paris vient de reconnaître que le licenciement par GrDF de Nordine, militant syndical SUD Energie, était sans cause réelle et sérieuse. L’injustice que nous dénonçons depuis des mois a donc été reconnue. Nordine était dans l’entreprise depuis 12 ans. Or ce licenciement sans cause réelle et sérieuse a eu lieu pour des fautes reprochées à peine un mois après le conflit social majeur à EDF et GDF-Suez en 2009, dans lequel Nordine avait pris une part très active : il ne fait donc aucun doute qu’il s’agit d’un licenciement pour faits de grève.

 

GrDF avait déjà été condamné par les Prud’hommes pour le licenciement abusif d’un militant CGT suite au mouvement social de 2009. Cela met en lumière la nouvelle politique sociale de GrDF, bien loin de l’image qu’elle souhaite se donner.

 

Il s’agit pour Nordine et pour le mouvement syndical d’une victoire importante : Nordine se voit rétabli dans sa dignité, on sait aujourd’hui qui sont les menteurs. Mais le Tribunal des Prud’hommes a condamné la direction de GrDF à verser à Nordine neuf mois de salaire. Cela ne compense pas le préjudice subi. Nordine est technicien d’exploitation Gaz : le fait d’avoir été licencié de GDF-Suez l’empêche de retrouver un CDI dans la branche. Il a perdu son logement d’astreinte. Il a connu de graves problèmes de santé suite à cette situation.

 

Ce licenciement n’aurait pas dû avoir lieu : Nordine doit donc être réintégré. Au-delà du cas de Nordine, la réintégration doit devenir un droit pour tous les salariés victimes de licenciements jugés abusifs.

 

Nous demandons à GrDF de prendre ses responsabilités, de reconnaître enfin sa faute et de rétablir dans ses droits un salarié injustement sanctionné, en le réintégrant.

Pour la Fédération SUD Energie
Anne Debrégeas 06 83 55 10 47
René-Michel Millambourg 06 59 10 57 96

Share