Home » Actualité » Violences policières

Violences policières

Communiqué

Ce jour, suite au rassemblement pacifiste anti-raciste organisé à Dieppe à l'initiative de l'UL Solidaires, auquel se sont jointes plusieurs organisations, six camarades ont été interpellés et maintenus 3 heures dans les locaux de la police.

La présence policière était massive et alors que les camarades rejoignaient leurs voitures après la dispersion du rassemblement, les CRS les ont encerclés et ont procédé à des contrôles d'identité (environ 50 camarades). Six camarades ont alors été embarqués par la police sans motif.

Nous condamnons fermement ces agissements policiers qui s'inscrivent dans la répression actuelle. Que dire d'un état répressif censé être de gauche qui musèle la liberté d'expression et procède à des arrestations arbitraires.

La police préfère s'en prendre aux militants anti-fascistes plutôt que d'empêcher l'extrême droite xénophobe de se déplacer librement dans les rues de Dieppe.

L'union locale Solidaires.
2 juillet 2016

 

Un militant SUD Energie a été contrôlé à cette manifestation sans être arrêté, mais il a été projeté sur le sol et a gardé des douleurs violentes aux côtes. Après avoir passé des radios et vu le médecin légiste, il a déposé une plainte auprès du procureur de Dieppe.

 

A Paris comme à Dieppe, les manifestant subissent des violences. Ci-dessous une arrestation plus que musclée filmée par un militant SUD Energie à la manifestation parisienne du 28 juin 2016.

 

 

Share

Connexion