Home » Actualité » Classé dangereux pour nos installations, sans qu’aucun mobile ne lui soit notifié

Classé dangereux pour nos installations, sans qu’aucun mobile ne lui soit notifié

Ferez-vous partie des 1% des salariés du nucléaire qui perdront leur emploi en 2020?

Notre collègue automaticien Benoit Arnaud MENU (BAM), figurant sur la liste des candidats SUD-Énergie aux élections professionnelles de novembre prochain,  ne peut plus accéder sur le site depuis le 22 janvier. Sur décision du CoSSeN, et sans qu’aucun mobile ne lui ait été notifié, BAM est désormais classé dangereux pour nos installations.
Il n’a cependant commis aucun délit, fut-il mineur, n’a jamais été interpellé, ni condamné. Il est athée, ne fait pas de politique, n’a jamais participé à la moindre manifestation. Il n’a jamais consommé de stupéfiant. Ses collègues du CNPE, de la SAUR où il a travaillé 15 ans, tout comme ses amis et voisins témoignent que c’est une personne sans histoire.
Qualifié «d’inemployable» par notre direction qui attend le feu vert du «national» pour le licencier, il est lui aussi en sursis. Tous ses recours – CoSSeN, Ministre de tutelle, tribunal administratif, parlementaires, Etc. – achoppent finalement sur le «secret défense». BAM ne sait toujours pas ce qui lui est reproché.

Ferez-vous_partie_des_1pct_des_salariés
Share

Catégories

Archives