Home » Actualité » Communiqué SUD énergie

Communiqué SUD énergie

COMMUNIQUE DE PRESSE Fédération SUD ENERGIE

SUD énergie soutient et encourage toutes les initiatives de luttes contre la réforme des retraites :

  • Les coupures ciblées
  • Les maintiens de haute tensions sous les ports pour bloquer les bateaux
  • Les blocages de barrages hydroélectriques et de centrales nucléaires
  • Les refus de découpler les réacteurs, et retarder les plannings de maintenance des réacteurs
  • Les baisses de productions coordonnées forçant l’importation d’autres pays d’Europe

Actualité du jour :

Les salariés de la centrale nucléaire de Dampierre en Burly (Loiret) bloquent les opérations de déchargement du réacteur n°4.

Après avoir refusé de baisser la puissance du réacteur n°4…

La première action ses grévistes, ayant consisté à ne pas découpler le réacteur n°4 de Dampierre, a eu pour conséquence le décalage de 3 semaines du planning des travaux de la centrale. Mais aussi un décalage au niveau national au niveau du parc nucléaire. Cette action a désorganisé nationalement les plannings de travaux, tout en ayant des conséquences financières lourdes. Elle a fait également des émules puisque d’autres centrales utilisent la même méthode lorsque vient leur tour (comme à Crus Meysse en Ardèche).

les salariés bloquent les opérations de déchargement du réacteur

Ce vendredi 28 février dans l’après-midi, les opérations de déchargement du réacteur numéro 4 devaient commencer. Le réacteur est à l’arrêt, refroidi, et la piscine du réacteur est prête à être remplie. L’opération qui allait s’engager est sensible, nécessitant à la fois une grande maitrise technique, et une vigilance accrue des salariés. Ils ont donc décidé de profiter de cet état précis du réacteur, pour stopper le travail en protestation du projet gouvernemental de réformer notre système de retraites. Et ce, en toute sûreté.

Ils décident d’agir sur la durée de l’arrêt de tranche, ils décalent les plannings, et, se faisant, retardent le jour de remise en production des réacteurs. Rappel : chaque journée de retard d’un arrêt réacteurs représente un coût compris entre 1 et 5 million d’€uros (en fonction de la valeur «temps réel» du cours de la bourse de l’énergie).

LES SALARIES DECLARENT QUE CE COUT EST A METTRE AU CREDIT DU GOUVERNEMENT !

Les directions d’EDF, sous l’impulsion du gouvernement et de Jean-Bernard Lévy (http://www.sudenergie.org/site/2020/02/edf-vole-au-secours-de-macron/) atteignent le niveau 0 du dialogue social, dans toutes nos entreprises.

Après les tentatives de convaincre des directions, de nous faire avaler leurs projets néfaste, l’heure est maintenant venue de menacer les salariés ! Menaces de sanctions, menaces de réquisitions, menaces judiciaires en cas de blocages de sites (car parfois visible de certaines presses), etc….

On peut le dire, la direction d’EDF fait de la politique !

PASSAGE EN FORCE……49-3

Alors que 70% du peuple est contre cette réforme, le président Macron plonge le Pays dans la plus grands crise sociale de l’histoire récente. Le passage en force que le gouvernement vient de décider doit être de nature à appeler à la grève générale. Dans tous les secteurs. Des appels à stopper les productions, à bloquer les sites de productions comme les raffineries, les ports, les villes, etc…

Cette réforme que le gouvernement va donc passer par le biais d’un 49-3 sera la plus couteuse de l’histoire. L’assemblée Nationale a déjà acté aujourd’hui, par vote dans une assemblée clairsemée, l’intégration des régimes spéciaux. Le mouvement de contestation ne s’arrêtera pas et SUD énergie appelle à généraliser les grèves et les actions qui sont de nature à porter les coups suffisants.

SUD énergie appelle tous les salarié-e-s du secteur de l’énergie à rejoindre les appels à manifester. Partout à investir les rues, et les invite à prendre part à la construction d’une grève générale illimité jusqu’au retrait total du projet !

Le mardi 3 mars, suite à l’assemblée générale, un point presse sera organisé à 15h devant la centrale nucléaire de Dampierre en Burly (Loiret) pour faire un point sur les mobilisations.

Share

Connexion