Home » Actualité » Groupe EDF: Cash, EBITDA, ratio d’endettement passent avant la protection des populations

Groupe EDF: Cash, EBITDA, ratio d’endettement passent avant la protection des populations

La communication du groupe EDF s’est scandaleusement focalisée sur les résultats financiers qui ne sont vraiment pas la priorité du moment et qu’il est par ailleurs bien trop tôt pour évaluer. Le communiqué ne mentionne pratiquement rien sur la continuité du service public, les difficultés éventuelles à maintenir l’équilibre du parc dans une situation de forte perturbation des prévisions et de modification des plannings de production. Pas un mot sur l’accompagnement des usagers en difficulté de paiement, ni sur la santé et les conditions de travail des salariés du Groupe et de ses sous-traitants.

Cash, Marché, EBITDA, ratio d’endettement: l’entreprise est décidément pilotée par des financiers.

Avec la crise du Covid-19, la remise en cause actuelle d’un système qui a dégradé ses services publics pour se concentrer sur des objectifs financiers à court terme n’a manifestement pas atteint nos dirigeants.

Comme la santé, l’énergie doit être un service public avec pour mission la satisfaction du besoin des usagers, la garantie de service dans les situations les plus exceptionnelles « quoi qu’il en coûte » et l’anticipation des situations de crise. À l’évidence, la libéralisation du marché de l’électricité va à l’encontre de ces besoins et doit être remise en cause, tout comme l’ensemble des attaques contre les services publics et les systèmes sociaux, notamment le projet sur les retraites et le projet Hercule. La crise sanitaire fait aujourd’hui de cette remise en cause une évidence.

L’heure est bien évidemment à la gestion de la crise. Nous demandons une plus grande réactivité et plus de transparence de notre Direction. Mais pour la suite, le retour d’expérience sera essentiel.

Share

Connexion