Home » Actualité » EXIGEONS tous ensemble la titularisation de TOU·TE·S les prestataires,en commençant par celles et ceux qui ont été requis·es durant cette crise du Covid-19 !

EXIGEONS tous ensemble la titularisation de TOU·TE·S les prestataires,en commençant par celles et ceux qui ont été requis·es durant cette crise du Covid-19 !

Dans le nucléaire, cette pandémie inédite démontre à quel point les sous-traitants du nucléaire sont un maillon essentiel du service public de l’énergie.   Comme dans la santé, la grande distribution, les petites mains sont souvent en première ligne, et d’aucuns les découvrent comme autant de maillons essentiels de la vie du pays.   Dans le nucléaire, la différence de traitement RH entre statutaires et sous-traitants commence à faire grincer, et la colère monte parmi les sous-traitants. Lire à ce propos :

À Chooz, à Penly, des salariés d’Endel, de Samsic, commencent à exercer leur droit de retrait, mais subissent parfois les pressions de leur hiérarchie… À Civaux, en arrêt de tranche, 1000 prestataires de plus sur le site, pas de masques, pas de gel pour le personnel sur le terrain. Les portiques C2 par lesquels tout le monde passe (détecteur de contamination) ne sont pas nettoyés, À Belleville, Orano va jusqu’à offrir une prime brute de 8€/jour pour inciter les salariés à retourner bosser !   Même l’ASN a alerté EDF sur les sous-traitants du nucléaire, si l’on en croit Benjamin MALLET :

Nos vies valent mieux que leurs profits…   Gilles Reynaud, de SUD-Énergie chez Orano (anciennement Areva), et fondateur de l’association Ma Zone Contrôlée, vient d’être le premier auditionné pour la Commission d’Enquête Covid-19 de l’Assemblée Nationale. C’est Mathilde Panot, députée de la France Insoumise, qui l’a auditionné. Retrouvez l’intégralité de son audition ici :

Retrouvez aussi ici sa lettre à l’ASN du 22 mars dernier :

Indispensables dans l’organisation des centrales nucléaires, puisque 80% de la maintenance des centrales est à leur main, réquisitionnables puisque c’est le cas dans la crise du coronavirus aujourd’hui, 80% de la dose radioactive, c’est pour eux… le prêt de main d’œuvre illicite ou le délit de marchandage ne sont jamais bien loin.   Et pourtant, Marcel Paul et ses amis avaient tout prévu !

Dans l’article 4 du statut des IEG, notre convention collective : « Les emplois, fonctions ou postes de services et exploitations,doivent être intégralement assurés par des agents statutaires ».  

C’est pour cette raison que la fédération SUD-ÉNERGIE lance un appel à toutes les Organisations Syndicales de l’énergie :

EXIGEONS tous ensemble la titularisation de TOU·TE·S les prestataires,en commençant par celles et ceux qui ont été requis·es durant cette crise du Covid-19 !

Qu’EDF commence par appliquer l’article 4 partout où il sous-traite des activités à plein temps !

Share

Connexion