Home » Actualité » COMMENT OSEZ VOUS ! Lettre ouverte au PDG du groupe EDF

COMMENT OSEZ VOUS ! Lettre ouverte au PDG du groupe EDF

« How dare you ! », pour reprendre les mots de Greta Thumberg. Comment osez-vous, M. Levy, annoncer un nouveau plan d’austérité à EDF en plein plan de relance national et européen, alors que les besoins sont immenses et urgents pour la transition énergétique.

People are suffering. People are dying. Entire ecosystems are collapsing. We are in the beginning of a mass extinction, and all you can talk about is money and fairy tales of eternal economic growth. How dare you! [1]»  s’insugeait Greta Thumberg devant les Nations Unies en septembre 2019.

Nous adressons cette même question à notre PDG, M. JB Levy : comment osez-vous nous présenter un nouveau plan d’austérité, alors que vous dirigez l’une des entreprises majeures du secteur électrique, au cœur de la transition écologique ?

Comment osez-vous nous parler de cash, de pertes financières, de dégradation de la note financière de l’entreprise à BBB+ par l’agence Standard & Poor’s – quelques personnes dans un bureau, alors que la planète brûle ?

Comment osez-vous nous demander de repousser à nouveau les investissements et les embauches pendant 3 ans, après déjà 4 ans d’austérité (1md d’euro d’économie par an et 10% de baisse d’effectif), alors que tous les scientifique nous disent qu’il faut agit maintenant pour atténuer la crise climatique qui, d’après le GIEC, menace notre civilisation et la vie sur Terre et impose d réduire immédiatement les émissions de carbone pour notre survie ?

Ne savez-vous pas que tous les spécialistes s’accordent à dire que le besoin d’investissement dans la transition énergétique est énorme, de l’ordre de 50 à 60 Mds d’euros par an en plus des 20 Mds d’euros annuels actuels ?

Ne savez-vous pas qu’ils s’accordent tous, aussi, pour dire que cette transition passera par une augmentation de la part de l’électricité pour remplacer les énergies fossiles (pétrole et gaz notamment), électricité dont EDF est un acteur incontournable ?

Comment osez-vous dire à tous ces jeunes qui font face à un chômage qui explose (+600 000 chômeurs prévus cette année) de patienter encore 3 ans s’il n’y a pas de nouveaux plans d’ici là.

Comment osez-vous contredire de manière si grossière   les orientations de l’Etat , représentant pourtant votre principal actionnaire, sur la priorité à donner à la transition énergétique, la nécessité de planifier et d’investir sur le long terme, l’orientation du plan de relance de 100 Mds vers la transition énergétique, pour 30% ?

Comment osez-vous prétendre que vous œuvrez pour notre bien en « négociant » hors de tout contrôle démocratique auprès d’on ne sait qui – la Commission Européenne sûrement –  une meilleure réglementation du marché électrique et une nationalisation du nucléaire en échange d’une plus large privatisation du réseau de distribution (Enedis), des énergies renouvelables, des systèmes insulaires, et contre un éclatement d’EDF avec des commerciaux d’EDF obligés d’acheter l’électricité produite par leurs collègues sur un marché de gros, comme les concurrents ? Qu’y a-t-il à négocier, si ce n’est le retour à un système public ? Comment pouvez-vous envisager d’ouvrir au privé un monopole naturel hautement stratégique comme Enedis ?

Comment osez-vous laisser se généraliser ce marché de l’électricité qui est injustifiable, qui organise une concurrence factice et parasite d’achat et vente d’énergie, qui conduit à augmenter énormément les coûts et surtout, qui entrave les investissements, la planification, déresponsabilise chaque acteur et est donc antinomique avec la transition énergétique ?

Qu’apporte le marché ? Peut-on avoir une seule fois une réponse ? Pourquoi continue-t-on quand chaque jour nous apporte une nouvelle évidence de son échec ?

Nous n’avons plus le temps ! La planète brûle ! Ce plan est totalement irresponsable !

Quand allez-vous réaliser les enjeux de la crise climatique ?

Nous vous demandons de revenir sur ce plan, de mettre le service public au cœur des priorités d’EDF et de vous battre pour la sortie du marché de l’électricité.


Share

Connexion