La détermination s’amplifie

Pour télécharger le communiqué, cliquez ici.

 

L’essoufflement de la mobilisation espérée par les Directions n’aura pas lieu.

Après la journée nationale du 9 avril, la grève est reconduite dans toutes les unités mobilisées d’ERDF et GRDF. Et le secteur de la Production entre maintenant dans le mouvement.

 

Les Directions doivent cesser immédiatement les provocations en tous genre : convocation d’huissiers sur certains sites, menaces, comportements de voyous (ex : dégonflage des pneus des voitures de service), extension à l’infini des privilèges des dirigeants. Ainsi, alors qu’ils affirment qu’il n’y aurait pas d’argent pour les salaire et pour les embauches, ils continuent à s’augmenter :

  • + 25% d’augmentation pour P.GADONNEIX.
  • +183% d’augmentation pour CIRELLI, n°2 de GDF-Suez, soit + 840 000€ ! Sans compter sa rémunération variable, multipliée par 5.

 

Quel mépris pour les salariés !

 

Cette doctrine, avec la politique qu’elle sous-tend, est aujourd’hui rejetée massivement et violemment par les salariés, en particulier les plus jeunes très impliqués dans le mouvement : ceux-ci voit leur avenir bouché par l’externalisation progressive de leurs métiers, et touchent de très petits salaires.

 

Pour SUD Energie, une conseillère clientèle, une assistante, un monteur, un releveur, pour ne prendre que quelques exemples, sont des salariés au-moins aussi « méritants » que Mrs Gadonneix ou Cirelli, dont les seuls faits d’arme sont de détruire progressivement le service public et de supprimer des milliers d’emploi.

 

Le mouvement actuel est sans précédent depuis des années dans les IEG. Certains secteurs ne sont pas encore entrés en lutte, SUD-Energie les appelle à rejoindre leurs collègues grévistes.

 

La généralisation de la grève reconductible serait bien sûr facilitée par un appel interfédéral clair dans ce sens. C’est l’orientation que défend la Fédération SUD-Energie.

 

Les négociations doivent se faire dans la transparence et sous le contrôle des salariés.

SUD-Energie, en tant qu’acteur très présent dans le mouvement, souhaite y participer afin de porter les revendications des salariés exprimées dans les assemblées générales.

 

Fédération SUD Energie (06 67 58 79 50)

Paris, le 10 avril 2009

© Copyright - SUD-Énergie