UNE REFORME DES RETRAITES INDEFENDABLE

Sans surprise, la réforme annoncée par le gouvernement vise une nouvelle fois à reculer l’âge de la retraite, à 64 ans. Cette réforme est particulièrement brutale, injuste, inutile, rétrograde, sourde à la catastrophe écologique dans sa course folle au « travailler plus.

  • Non, il n’est pas naturel de travailler plus longtemps sous prétexte que l’espérance de vie augmenterait : cela revient à nier le sens de 150 ans de progrès social
  • Non, il ne faut pas « travailler plus » quand la menace gigantesque à laquelle nous sommes confrontés est celle d’une planète qui pourrait devenir invivable, et qui exige de repenser nos modes de production et de consommation
  • Non, il ne faut pas alimenter le chômage des seniors comme des plus jeunes en reculant l’âge de la retraite, il faut au contraire partager le travail !
  • Non, 20 Md€ par an en 2030, chiffre par ailleurs contesté, ne met pas en danger notre retraite par répartition
  • Non, la dette que nous alimentons envers nos enfants n’est pas financière, mais essentiellement écologique et sociale
  • Non, les citoyens n’ont pas voté pour ce nouveau recul de l’âge de la retraite en élisant Macron. Ils sont très majoritairement opposés à cette réforme qui arrive, de plus, dans une période particulièrement difficile avec des factures d’énergie qui s’envolent et une inflation qui galope
  • Non, nous ne pouvons pas nous résigner à détruire tout notre modèle social et renoncer à une vie en dehors du travail, pour permettre à quelques grands intérêts privés (comme BlackRock pour les retraites) de prospérer
  • Non, il ne faut pas accepter une retraite régressive sous prétexte que « c’est pire dans les autres pays » : à ce jeu, on est tous perdants, tous les pays privatisent leurs services publics, réduisent leurs salaires, détruisent la planète
  • Non, refuser cette réforme ne signifie pas s’opposer à toute évolution de notre système de retraite : nous avons des propositions pour l’améliorer, à l’opposé du projet du gouvernement.

Ce projet de réforme a déclenché une très large opposition. Nous pouvons, nous devons faire dérailler ce train fou qui détruit progressivement notre modèle social et nous empêche de lutter contre la catastrophe climatique.

C’est maintenant ! Pour nous, pour nos enfants !Rendez-vous le 19 janvier pour une première journée de mobilisation

Télécharger ici le document complet

 
© Copyright - SUD-Énergie