Home » Actualité » Lettre ouverte à Jean-Bernard Lévy, PDG du Groupe EDF

Lettre ouverte à Jean-Bernard Lévy, PDG du Groupe EDF

Un appel envoyé le 23 juin 2022 à Jean-Bernard Lévy pour démentir les contre-vérités qui circulent sur le marché de l’électricité.

Monsieur,

Des « spécialistes » du secteur électrique propagent des contre-vérités en défense du marché de l’électricité largement relayées par les médias. Cela nuit au débat démocratique et contribue à faire perdurer un système de marché bancal, incapable de répondre aux enjeux de ce secteur électrique si stratégique pour le pouvoir d’achat, l’économie et la transition énergétique.

On trouve parmi ces spécialistes la ministre de la Transition énergétique, la présidente de l’Union européenne Ursula Van der Leyen (dont les récents propos contredisent les précédents), l’ACER (association des régulateurs européens), la Commission de Régulation de l’Energie, des économistes académiques et consultants spécialistes de l’énergie, des anciens dirigeants comme André Merlin (voir lien en fin de message).

SUD-Energie passe beaucoup de temps à démentir ces éléments, dans la presse et auprès des différentes parties prenantes. Vous trouverez en PJ une tribune publiée dans le Monde le 22 juin dernier, s’appuyant sur des données factuelles (également accessibles à partir de la tribune), ainsi qu’un Face-à-Face « Pour ou contre la sortie du marché de l’électricité » paru dans La Tribune, qui m’oppose à André Merlin, ex président de RTE qui se présente comme l’un des fondateurs des marchés européens de l’électricité.

Dans ce contexte, nous appelons EDF, acteur de référence du secteur, à publier des éléments permettant de démentir ces contre-vérités.

Nous appelons EDF à mener et rendre publiques des études  sur l’organisation du secteur électrique – tant sur le bilan de l’ouverture des marchés, sur l’analyse de la crise actuelle que sur la pertinence des solutions aujourd’hui envisagées. Nous avons fait la même demande à RTE. Nos deux entreprises disposent de compétences uniques pour apporter ces éclairages essentiels au débat démocratique et à la recherche d’une solution pérenne, plus que jamais nécessaire et urgente. Elles ont donc une responsabilité particulière en la matière et leur silence actuel est incompréhensible.

Il ne s’agit pas nécessairement de prendre position mais de donner un éclairage technique, sans contrevenir à une éventuelle obligation de neutralité.

Nous sommes bien sûr preneurs de vos retours et de ceux de la direction en cas de désaccord avec notre décryptage joint.

Je me tiens à votre disposition ou à celle de vos équipes pour un échange sur ce sujet.

Bien cordialement.

Anne Debrégeas

Porte-parole de la fédération des syndicats SUD-Energie

Ingénieure chercheuse en économie et fonctionnement du système électrique (EDF R&D)

Share

Connexion