Home » Actualité » Lettre ouverte à Monsieur Proglio sur le CNPE de Dampierre

Lettre ouverte à Monsieur Proglio sur le CNPE de Dampierre

Version PDF

Monsieur le Président Directeur Général

Suite à une série d'échanges de courriers électroniques de quelques managers sur le CNPE de Dampierre se félicitant du bon déroulement des dernières opérations de maintenance sur la tranche n°3, nous avons décidé de vous envoyer cette lettre ouverte. En effet ces missives ont sidéré et choqué un très grand nombre d'agents.

Comme nous sommes dans une période où la congratulation est de mise,
SUD énergie aimerait à son tour remercier quelques populations pour cet arrêt de tranche apparemment si brillant :
-les conducteurs de tranche nucléaire sur lesquels la pression est de plus en plus forte
-les agents de terrains qui ne se sentaient pas rassurés par les inhalations de Xénon
-les intervenants des métiers qui donnent toujours le meilleur d'eux même.
-les prestataires mobilisés qui eux, ont eu une frayeur, après que des traces de Cobalt 60 aient été trouvées sur l'un d'eux.
-le service santé au travail pour avoir demandé l'application du principe de précaution. Même si la direction a fait passer le message, par l'intermédiaire des chefs d'exploitation, que la médecine du travail n'a qu'un rôle consultatif, il nous semble plus rassurant que notre santé soit entre les mains de docteurs bienveillants plutôt que dans celles d'une direction cherchant la performance à court terme.

Un bravo tout particulier à ceux sans qui cet arrêt n'aurait pas été un succès, puisqu'il ne devait pas avoir lieu:

nous parlons là évidemment de ceux qui ont pris cette décision incroyable de redémarrer suite à la visite partielle de Dampierre TR3 sans tenir compte de la demande d'intervention n°1005632

EH OUI !!!!!!!! pour gagner quelques heures sur un arrêt de tranche, on prend la décision de redémarrer VOLONTAIREMENT avec une fuite sur le circuit primaire principal ( inférieure aux spécifications techniques au départ )
Une situation fort semblable a eu lieu sur le site de Penly, ce qui nous amène à penser que la répétition est inquiétante. Cependant, il est à signaler qu'à Penly, c'est la pression médiatique qui a poussé la direction du site à arrêter la tranche afin de réparer.

SUD énergie ne peut qu'être nostalgique de l'époque où la sûreté était une philosophie avant d'être l'indicateur servant la carrière de quelques-uns. Nous nous faisons ainsi l'écho de l'inquiétude grandissante des salariés du nucléaire.

Dans cette affaire, il serait intéressant de chiffrer le coût de l'opération et d'en faire un bilan. Une fois cela fait, nous ne sommes pas convaincus que des félicitations soient toujours d'actualité.
Il est du devoir du syndicat SUD énergie, ainsi que de chacun d'entre nous en tant que citoyen de "tirer la sonnette d'alarme" pour que de telles situations cessent. Nous pensons que notre santé et l'avenir de la filière REP sont en jeux.

Recevez, Monsieur PROGLIO, nos salutations
Pour la fédération des syndicats SUD énergie
Jérôme SCHMITT

Share