Home » Actualité » Salaire national de Base gelé à EDF, Réduction des avancements individuels : ça vous étonne ?

Salaire national de Base gelé à EDF, Réduction des avancements individuels : ça vous étonne ?

Message aux salariés

Pour comprendre ce tract, si vous ne faites pas partie des IEG :
SNB, salaire national de base, grille des salaires (NRxAncienneté)
NR, niveau de rémunération (on passe d'un NR à un NR au-dessus individuellement)
nos salaires sont donc fonction du NR et de l'ancienneté, la grille de base est renégociée chaque année, dans chaque Entreprise.

 

Pour la première fois depuis la création d'EDF, la Direction refuse toute revalorisation du SNB, et ce au nom de la rigueur que la situation économique de l'entreprise imposerait. En parallèle, ce sont environ 10 000 NR de moins qu'en 2015 qui seront distribués en 2016 et 20 000 en 2017, soit au total 30 000 NR de moins en deux ans.

Nous dénonçons ces mesures d'austérité salariale.

Mais comment ne pas faire le lien avec les 49 000 NR supplémentaires qui ont été distribués aux 24 400 cadres passés de façon irréversible au forfait-jour ?

Ces mesures touchent tout particulièrement ceux qui n'ont pas voulu ou pu passer au Forfait-Jour, en particulier les agents de maîtrise et d'exécution qui ont les plus bas salaires, et qui ne bénéficieront pas des deux NR attribués au titre du Forfait-Jour.

Elles creusent les inégalités, divisent les agents, les poussent à des comportements opportunistes et individualistes, bref, désagrègent la solidarité entre salariés et affaiblissent la résistance collective.

Elles sont une preuve de plus de la nocivité de cet accord, et du caractère illusoire des mesures sensées compenser l'allongement du temps de travail et la transformation de la nature du contrat de travail qu'implique le passage au Forfait-Jour : les NR donnés d'une main sont repris de l'autre, en pénalisant au passage une partie des salariés.

Et comment ne pas noter que « l'économie » engendrée par la  suppression cette année de 4 000 emplois à EDF correspond au centime près au coût des mesures d'accompagnement du Forfait-Jour (49 000 NR distribués + primes d'autonomie) ?

Les organisations syndicales qui ont signé cet accord portent une lourde responsabilité. Pour nous, le rôle des syndicats est au contraire de contribuer à renforcer les résistances collectives et d'empêcher ce type d'accords qui divise les salariés et se retourne finalement contre tous.

En dépit de ces mauvaises nouvelles, nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d'année.

SUD Energie, décembre 2016

Argumentaire :

Communiqué :

Share