Home » Actualité » … Hercule … Et pendant ce temps là … EDF prépare les Jours Heureux de ses cadres dirigeants …

… Hercule … Et pendant ce temps là … EDF prépare les Jours Heureux de ses cadres dirigeants …

Bonjour Monsieur Lévy,

Nous avons suivi avec intérêt votre appel d’offre en date du 9 avril 2020, ouvert jusqu’au 11 mai 2020, consultable sur le site internet de la centrale des marchés:
Un appel d’offre EDF visant à offrir à ses cadres dirigeants une aide à la gestion de leur patrimoine personnel, et des conseils retraite, rien de moins.

En syndicat de travailleurs, plongés dans l’effroi d’une crise sociale majeure, mêlant :

  • plans d’austérité successifs (-10% sur les effectifs de fin 2015 à fin 2019, puis on remet ça, bis repetita, de fin 2019 à fin 2023) ;
  • plans d’économies qui s’enchaînent (Sparks, fin 2013, sous Henri Proglio, réalisant 1,3 Mds € d’économies, puis Mimosa, un plan d’économies qui cherche à économiser 3 Mds € parce qu’EDF aurait perdu 800 M€ pendant le premier confinement – cherchez l’erreur …) ;
  • et avenir incertain baptisé Hercule, dont Reporterre.net a révélé avec notre aide une fuite d’un document de l’APE sur une réunion secrète du 6 mai dernier ;
  • auxquels se rajoutent parfois des plans internes locaux, comme dans la petite unité DTG, où la guerre aux 32 heures côtoie un vaste plan de restructuration.
Dessin détourné d’une couverture du journal Fakir, avec leur aimable autorisation, ainsi que celle de Thibault Soulcié, leur génial dessinateur

Nous témoignons de la forte inquiétude des agents, et suivons donc de près l’évolution du dossier depuis.

Le Journal Officiel de l’UE nous a ainsi appris le récent débouché de cet appel d’offre peu banal et discret, le 10 décembre dernier.

Un débouché qu’on peut aussi lire sur MarchésOnLine.

Mais cette procédure, dont l’intranet de l’Entreprise ne s’est mystérieusement jamais fait l’écho, se déroule dans le plus grand secret (toute ressemblance avec le projet Hercule serait pure coïncidence !?), et malgré ces récentes publications, impossible pour nous de découvrir qui est l’heureux gagnant de cette gestion de patrimoine pour nos éminents membres du Comex et 230 autres cadres dirigeants, ni le montant de cette transaction ? Merci infiniment, donc, dans le but d’un dialogue social de qualité, transparent, affirmé, fier de ses choix, de nous transmettre dans les meilleurs délais ces deux informations :

  • Qui donc est devenu conseiller du patrimoine personnel des 250 de nos 500 cadres dirigeants ? Et que leur propose-t-il ? Une brochure est-elle remise à la disposition des heureux bénéficiaires de cette prestation ? Et si oui, pourriez-vous nous la procurer s’il vous plaît ?
  • Pour quelle somme l’entreprise EDF a-t-elle acheté cette prestation de luxe sans doute urgente, en tout cas indécente ?

Notez enfin qu’il n’est pas nécessaire d’être un agitateur de gauche pour s’en émouvoir, et SUD-Énergie a découvert avec plaisir, vendredi 18 décembre 2020, dans un journal numérique en ligne auquel nous sommes peu habitués, « La Lettre A », le « quotidien de l’influence et des pouvoirs », comme ils se dénomment eux-mêmes, dont l’abonnement à 3000€/an est bien au-delà de nos moyens microscopiques, une analyse, ma foi, plutôt similaire à la nôtre :

« Le recours à ce type de prestation ne manquera pas de susciter certaines interrogations dans un contexte social particulièrement tendu pour le groupe »

Pour finir, SUD-Énergie note trois proximités calendaires provocantes pour les agents qui jugeront par eux-mêmes :

  • Le 9 avril 2020, vous lancez l’appel d’offre // Le 13 avril 2020, Emmanuel Macron invoque les Jours Heureux, le programme du Conseil National de la Résistance, fondateur d’EDF ;
  • Le 11 mai 2020, vous clôturez l’appel d’offre // Le 6 mai 2020, grâce à cette fuite orchestrée dans la presse (cf Thierry Gadault, pour Reporterre.net, le 8 octobre dernier), on apprend que L’État français négociait avec Bruxelles dans le plus grand secret le démantèlement d’EDF ;
  • Le 10 décembre 2020, EDF choisit le prestataire d’optimisation du patrimoine personnel de 250 de ses cadres dirigeants // Le 10 décembre 2020, comme auparavant le 26 novembre, puis plus récemment le 17 décembre, 33% de grévistes à EDF, dont plus de 50% dans la production, se dressent vent debout avec tous les syndicats CGT, CFDT, CGC, FO & SUD (et sûrement d’autres…) contre Hercule et contre la libéralisation et la mise en concurrence du système électrique !

Dans l’attente fébrile de votre réponse détaillée, veuillez agréer, Monsieur le Président Directeur Général, l’expression de nos salutations les plus Solidaires,

Pour la fédération des syndicats SUD-Énergie Solidaires
Philippe ANDRÉ
porte-parole SUD-ÉNERGIE
06 51 76 05 10

Share

Connexion