Home » Actualité » Engie Home Services : QUI VA TRINQUER ?

Engie Home Services : QUI VA TRINQUER ?

Qui Va Trinquer ?
Après la réussite de leur tour de passe-passe destinée à faire valider leur accord minoritaire, la Direction et ses deux syndicats supplétifs ont ouvert la bouteille de champagne et trinqué, non pas à la santé des salariés, mais des actionnaires.
Un accord qui n’engage à rien
Cet accord « QVT», qui n’engage à rien, dicté in fine par les seuls intérêts des actionnaires, n’est qu’un nouvel artifice, une arnaque sociale ! Il va permettre à nos dirigeants de continuer à déployer leurs plans stratégiques destinées à intensifier la charge de travail et la mise en concurrence des
régions, des agences et des salariés.
Dictature de la rentabilité déshumanisante
L’accord fait la part belle aux «intentions » mais ne forcera pas la direction à renoncer à la dictature de la rentabilité déshumanisante qui réduit les salariés à n’être que des ressources à exploiter. Elle continuera à faire du « social washing », c’est-à-dire pas grand-chose pour se donner bonne conscience.
Bilan catastrophique en matière de conditions de travail
La Direction refuse de voir ce que vivent les salariés au quotidien : surcharge de travail, hyper-connexion, pénibilité psychique, épuisement professionnel. On ne compte plus le nombre de salariés à bout de souffle, épuisés, harassés, brisés, exténués psychologiquement !!!

EHS condamné suite au suicide d’un responsable d’agence.

Suite à la reconnaissance en accident du travail du suicide d’un responsable d’agence, la Cour d’appel de Nîmes a confirmé le 8 juin dernier, le jugement rendu par le tribunal de grande instance de Nîmes en ce qu’il dit que «l’accident du travail et le décès de ce responsable d’agence sont dus à la faute inexcusable de l’employeur».

Dans un tel contexte comment des organisations syndicales peuvent-elles signer un accord « QVT » ? Comment des organisations syndicales peuvent elles accompagner la Direction dans sa stratégie mortifère ?

Sud Energie sera toujours, du coté des victimes, de salariés à bout de souffle, épuisés, harassés, brisés, exténués psychologiquement !!!
Notre priorité est de parvenir à améliorer les conditions de travail au quotidien et garantir une rémunération digne du travail fourni par les salariés. Et non pas comme certains de signer des accords a tout prix et sous couvert de dialogue social, même s’ils vont à l’encontre des intérêts des salariés!


ÇA SUFFIT !
SUD ENERGIE RÉAFFIRME LA NÉCESSITÉ
D’ADAPTER LE TRAVAIL À L’HUMAIN COMME PRINCIPE
ESSENTIEL DE LA SANTÉ AU TRAVAIL

Share

Connexion