Home » Actualité » Voici bientôt deux ans, en grève… Sur le barrage de Saint-Égrève…

Voici bientôt deux ans, en grève… Sur le barrage de Saint-Égrève…

Télécharger en PDF le discours SUD-Énergie à l’initiative du 8 mai en PDF

Nous étions déjà toutes et tous réuni.e.s pour dire non
À l’absurdité de la mise en concurrence annoncée
Des concessions hydroélectriques (la privatisation des barrages).
Dénonçant pêle-mêle le refus citoyen de confier à la fois
L’EAU, appelée à se raréfier, et dont les barrages constituent les robinets du pays,
La LUMIÈRE, dont plus personne ne peut se passer, les barrages étant les poumons du système électrique,
Et la VIE, parce que nous n’oublions pas que les barrages mis en concurrence deviendraient dangereux…
À des multinationales déjà plus riches et plus influentes que les États,
Comme un crime sourd contre l’intérêt général et la souveraineté du pays.
Voici bientôt deux ans, en grève…
Sur le barrage de Saint-Égrève…
Nicolas Ubelmann tournait les premières images
De son documentaire nécessaire, « Barrages – l’eau sous haute tension »,
Qu’il a généreusement mis à disposition sur YouTube depuis le début de la pandémie,Et qui flirte désormais avec les 90 000 vues.
Encore un petit effort, et la barre mythique des 100 000 vues nous permettra
D’exiger de la TV publique un passage aux heures de grande écoute,
Seul moyen de toucher le plus grand nombre.
Voici bientôt deux ans, en grève…
Sur le barrage de Saint-Égrève…
Nous nous intégrions dans une chaîne de manifestations
Démarrée au Sautet avec la CGT, puis à Serre-Ponçon avec les gilets jaunes,
Puis à Roselend, Tignes, Pied-de-Borne, Ferrière, Grand’Maison, l’Île Jourdain et tant d’autres…
Et toujours avec cette grande et magnifique banderole, à l’échelle de nos ouvrages gigantesques,
Et conçue par nos amis gilets jaunes des Hautes-Alpes,
Sous la houlette de notre ami Jean Ganzhorn,
A qui je m’apprête à ramener votre banderole, aujourd’hui même, à Serre-Ponçon, également en lutte !
Voici bientôt deux ans, en grève…
Sur le barrage de Saint-Égrève…
Nous réussissions l’exploit de réunir sur le barrage
Sept femmes et hommes politiques, de sept formations politiques différentes
(LFI, EELV, Génération Ecologie, Génération.s, PCF, Ensemble et PS),
Ayant occupé sept fonctions électives différentes
(ministre, député européen, sénateur, députée, conseillère régionale, conseiller général et maire)
Pour démontrer de manière éclatante le côté transpartisan de ce combat !
Voici bientôt deux ans, en grève…
Sur le barrage de Saint-Égrève…
Nous réussissions la performance trop rare de réunir sur le barrage
Trois fronts militants peu enclins à s’entendre,
Les gilets jaunes prolos, les écolos bobos et les syndicats cocos (la CGT et SUD en tête de pont),
Que SUD avait titré « JAUNE + VERT + ROUGE = ESPOIR ! ».
Une convergence des luttes devenue réalité et qui a fait trembler Bercy, Matignon et l’Elysée !
Et nous avons gagné ! Oui, nous avons gagné ! Aujourd’hui, plus personne pour oser affirmer l’intérêt de leur mise en concurrence,
D’Emmanuel Macron à Jean Castex, en passant par Édouard Philippe…
De Bruno Le Maire à Barbara Pompili, en passant par Élisabeth Borne…
Et même de Jean-Bernard Lévy, notre PDG, à Yves Giraud, le patron des barrages, en passant par Bruno Bensasson…
Et tous de clamer se battre comme des lions sots contre l’Europe pour empêcher ce fiasco !

© CNNR – le 8 mai 2021 à 16 heures, en face de l’usine de Serre-Ponçon

Il faut dire que dans cette lutte, nous avons bénéficié de l’aide de deux Dieux grecs puissants,
Éole, qui fit souffler sur chaque manif un vent puissant, ramenant des nuages blancs, puis gris, puis noirs,
À l’image de notre colère, aidé du plus puissant des dieux,
Zeus, qui fit abattre froid et pluie sur Serre-Ponçon, rafales et éclairs sur St-Égrève, et même la grêle à Tignes !
Mais aujourd’hui, Zeus et Éole ne sont pas avec nous, trop occupés qu’ils sont à se battre,
Contre deux autres titans, romains, cette fois, Jupiter et Hercule, tout droit sorti de sa cuisse,
Qui depuis deux ans nous proposent une victoire schizophrène sur les barrages,
Puisqu’il faudrait, pour les sauver, accepter de sacrifier sans raison tout le reste du système électrique ?!
Jupiter et Hercule ont la défaite amère et revancharde,
Et prolongent impunément 25 années d’impasse de mise en concurrence du système électrique.
Mesdames et Messieurs, depuis 25 ans,
La Commission Européenne vous ment !

Avec, ironie du sort, à la tête de cette directive absurde, libéralisant le système électrique européen,
Margareth Thatcher et sir Leon Britten, deux anglais trop tristement célèbres.
Les anglais sont partis ? Mais le cauchemar continue !
Et le mantra religieux du « tout concurrence » continue d’oeuvrer dans l’ombre, lui…
Mesdames et Messieurs, depuis 25 ans,
La Commission Européenne vous ment !
Elle ose encore affirmer que « la concurrence, ça fait baisser les prix » ?
Même le 20 heures de France 2 en convient désormais, depuis l’ouverture à la concurrence de la fourniture d’électricité,
Vos factures ont augmenté de 60%, rien de moins ! Et que dire de vos factures de gaz ?
Mesdames et Messieurs, depuis 25 ans,
La Commission Européenne vous ment !
Elle ose encore affirmer que « le privé, ça relancera les investissements » ?
En France, depuis 25 ans, quasiment personne n’a plus construit de moyens de production conventionnels,
Et le privé se contente d’acheter à EDF l’électricité à bas prix pour la revendre au plus haut,
Par un jeu de fournisseurs alternatifs que ne sont que parasites inutiles.
Et les sommes en jeu sont si grande, l’échelle des temps si longue, que pour l’électricité, il est un fait désormais établi :
Le privé, c’est deux, trois, voire quatre fois plus cher que le public ! Et oui !
Mesdames et Messieurs, depuis 25 ans,
La Commission Européenne vous ment !
Elle ose encore affirmer que « la libéralisation, ça favorise l’innovation» ?
Depuis 20 ans, en France, 20 GW de solaire et d’éolien ont vu le jour, pour 120 milliards d’euros,
Un tiers du budget annuel de l’État
Que vous avez toutes et tous payé sur vos facture, via une taxe, la CSPE,
Mais ce parc ne vous appartient pas ! Si l’on en croit Gilles Balbastre, des fonds de pension anglo-saxon et des mafieux italiens se sont jetés comme des lions
Sur ces tarifs d’achat garantis, qualifiés de « trop juteux » par le gendarme du marché, la CRE,
et de « hold-up du siècle ! » par Alex Huet sur son blog « la tête au carré »
EDF, aux abonnés absents, ne possède que 2 % du solaire national et 9 % de l’éolien national, cherchez l’erreur !
Mesdames et messieurs, depuis 25 ans,
La Commission Européenne vous ment !
Elle refuse de faire le bilan objectif du fiasco de toutes ces promesses non tenues,
Cécile Allegra et Patrick Dedole, pour Arte, l’ont fait à leur place,
Dans un documentaire nécessaire de 2016, « Électricité, le montant de la facture »,
Et s’entête avec Hercule en poussant encore plus loin dans l’impasse…

Et maintenant que faire ?
Lutter ! Lutter pour la planète comme pour tous les précaires !

Et si l’Europe affirme qu’il est impossible de développer le système électrique optimal
En obéissant aux règles non-démocratiques de la Commission Européenne,
Alors désobéissons à l’Europe, et osons dire « non ! » à Bruxelles !
Et maintenant que faire ?
Lutter ! Lutter pour la planète comme pour tous les précaires !
Reprenons comme le premier mai à Paris, le 5 sur le barrage de l’Escale,
Et aujourd’hui, simultanément, sur les barrages de Saint-Égrève et de Serre-Ponçon
La lutte et la banderole géante, et élargissons dès aujourd’hui le combat pour les barrages
À l’ensemble du système électrique !
Exigeons sa sortie immédiate du marché,
Sortons EDF de son cauchemar de multinationale, libérons-la de ses patrons banquiers,
Et imposons un mode de gouvernance plus démocratique pour ce commun indispensable !
Et maintenant que faire ?
Lutter ! Lutter pour la planète comme pour tous les précaires !
Et que votre belle banderole, Gilets Jaunes formidables,
« Quand tout sera privé, on sera privé de tout ! »
Fleurisse désormais sur tous les services publics menacés et abîmés du pays:
Les hôpitaux, les écoles, les postes, les gares, les péages, les régies d’eau potable…
Et puisque nous sommes le 8 mai aujourd’hui, date historique où, en 1945,
Le Conseil National de la Résistance, passa de sa phase une, la lutte armée,
À la phase deux, son programme économique,
Osons reprendre le flambeau là où ils l’ont laissé,
Et en plus des deux miracles de la Sécu et d’EDF,
Installons cette banderole sur toutes les banques et tous les organes de presse du pays !
Dès le 3 juin, à Marseille, en gare Saint-Charles, nos potes de SUD-RAIL nous invitent, avec notre banderole 😉
Et maintenant que faire ?
Lutter ! Lutter pour la planète comme pour tous les précaires !
Et profitons de l’arrogance de notre président de la république,
Toujours convaincu qu’il pourra tout faire seul, vite, et pas bien,
Pour inviter dans le débat des présidentielles qui s’annoncent,
Le système électrique, la maitrise énergétique, la lutte contre les inégalités et pour la sauvegarde de la planète,
Rien de moins !
Bravo à toutes et à tous pour cette mobilisation exemplaire, et pour une fois, enfin, ensoleillée !
Je file à Serre-Ponçon pour leur ramener cette banderole totem virale,
Et rêve de la voir fleurir dans tout le pays pour que la peur change enfin de camp,
Et que le cauchemar de 40 ans de capitalisme ultra-libéral cesse !
Et même qu’à la fin, c’est nous qu’on va ? … !

© Alain Pellorce – le 8 mai 2021, auparavant, à midi, sur le barrage de Saint-Égrève
Share

Connexion