Home » Actualité » Communiqué : Le 22 juin, c’est dans la rue que ça s’passe !

Communiqué : Le 22 juin, c’est dans la rue que ça s’passe !

Communiqué SUD-Énergie

Le 22 juin, mettons un point final à Hercule et ouvrons la voie à la reconstruction du service public de l’énergie

Bruno Lemaire a fait savoir que la décision d’Emmanuel Macron de réformer EDF devrait arriver dans les jours ou semaines à venir, après les élections régionales et la manifestation du 22 juin.

Alors que l’opposition à ce projet et plus généralement aux marchés de l’électricité ne cesse de grandir, bien au-delà des salariés du secteur, il serait inacceptable que le gouvernement tente de passer cette réforme dans l’urgence, avant les présidentielles.

Deux ans après la présentation aux organisations syndicales d’une première version du projet Hercule, quasiment rien n’a avancé : toujours les mêmes « difficultés » dans les négociations secrètes avec la Commission Européenne. Il faut maintenant se rendre à l’évidence : il n’en sortira rien de bon car le système électrique est inadapté à la concurrence. Si une solution acceptable pour les usagers et compatible avec le dogme de la concurrence existait, elle aurait émergé, depuis deux ans !

Nous n’avons plus le temps pour ces fausses négociations et ces écrans de fumée.

Représentants politiques, associations de consommateurs, économistes, spécialistes du domaine affirment haut et fort que ce secteur doit être sorti du marché, même au prix d’une opposition aux traités européens. Il ne s’agit pas de troquer une filière contre une autre, d’ajouter une nouvelle rustine à un système voué à l’échec, mais bien de reconstruire un service public de l’électricité – et au-delà de l’énergie et de la maîtrise de la consommation – hors du champ de la concurrence privée (cf. tribune collective signée par Thomas Piketti, Eric Piolle, Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Aurore Lalucq, Aurélie Trouvé, la CLCV (Deuxième association de consommateurs), de nombreux économistes, sociologues, historiens du domaine, etc.).

SUD-Energie appelle les salariés à se mobiliser pour que le 22 juin marque la fin du projet Hercule ou Grand EDF, et le début de la construction d’un service public à même de relever les défis écologiques, sociaux et démocratiques propres à ce secteur.

Pour les salariés du secteur, pour les usagers, pour l’avenir de tous, Ni Hercule, ni Grand EDF, ni statu quo !

Consulter notre dossier Hercule ici et notre dossier Barrages .

Share

Connexion